Recyclage de l’acier : comment ça marche ?
Recyclage de l’acier : comment ça marche ?

Saviez-vous que l’acier est le matériau le plus recyclé au monde ? En France par exemple, la grande majorité de l’acier produit n’est en fait que de l’acier recyclé. Mieux, il s’agit d’un matériau recyclable à l’infini. Quelques soit le nombre de recyclages subies, il ne subit aucune altération de ses propriétés ni de son poids.

C’est donc un cycle perpétuel, dans lequel on récupère les voitures, les boîtes de conserve, les fûts, immeubles et autres matériaux du même type, pour fabriquer à nouveau de nouvelles voitures, boîtes, immeubles, etc. Ci-après, une description plus concrète, de ce processus de recyclage.

Du fer à l’acier, puis de l’acier à l’acier

Lors du premier cycle de production, le fer provenant du minéral est d’abord transformé en acier puis en produits. Par la suite, les objets usagés retournent dans les aciéries. Commence alors, leur deuxième cycle de vie, celui du recyclage à l’infini. Cela dit, ce deuxième cycle de vie se déroule en plusieurs étapes :

Récupération des objets usagés en acier

La récupération des emballages en acier peut se faire au centre de tri, après incinération ou avant compostage. Au centre de tri, les emballages sont d’abord triés par les consommateurs (carton, plastique, metal). Puis, ils subissent un conditionnement par type de matériau. L’acier pour sa part ne passe pas par ce processus. Il est directement récupéré de façon magnétique sur la ligne de tri.

Dans le cas des incinérateurs, les ordures ménagères non triées par les consommateurs sont brûlées à environ 800°C. Cette opération réduit leur poids et leur volume. Mais l’acier, en raison de sa nature et de la température de combustion n’est pas touché. Il est donc facilement récupéré par un électroaimant et est transporté dans un centre de valorisation. L’électroaimant est également utilisé dans les usines pour récupérer les boîtes en acier, avant la préparation de l’engrais organique (compost).

Les contrôles

Après la collecte, il y a le contrôle de l’état de l’acier. Il faut en effet, que ceux-ci soient le moins souillés possible. Le recyclage des emballages industriels à contenus toxiques et dangereux se fait dans des installations spécialisées.

L’appropriation

A cette étape, l’acier subit des opérations de broyage et de compactage afin d’atteindre la densité et la pureté souhaitée avant son enfournement. Il est censé répondre à des critères spécifiques pour assurer la qualité de l’acier neuf.

Le recyclage proprement dit

Nous sommes enfin à l’étape de la réintroduction dans le cycle de production. L’acier recyclé approprié peut être utilisé comme matière première dans la filière électrique ou comme ajout dans la filière fonte. Ce processus n’altère en rien les propriétés de l’acier. Ainsi, une canette peut redevenir une canette comme elle peut devenir un frigo, un pont en acier, une machine à laver ou même une partie de capot de voiture etc.

Avantages environnementaux du recyclage de l’acier

L’acier est un matériau qui perdure dans le temps. A ce jour, on estime que 80 à 90% de l’acier produit est toujours utilisé. De plus, une tonne d’acier récyclé, c’est une économie de :

  • 1,5 fois son poids en CO2
  • 2,45 fois son poids en matières premières (1,5 tonnes de minerais de fer, 0,3 tonne de chaux et 0,65 tonne de charbon).
  • 70% de son poids en énergie

La récente hausse du prix de l'acier incite d'autant plus à se tourner vers des solutions de recyclage de matériaux qui connait en temps de crise une forte tension sur les prix. La forte demande chinoise, la hausse des contraintes écologiques auront à long terme un impact certain sur le prix de l'acier quelle que soit sa nuance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.